patersonEloge du quotidien

Dans son dernier film Paterson Jim Jarmush rend hommage à un homme ordinaire chauffeur de bus et poète à ses heures perdues.

Paterson est chaffeur de bus à Paterson où vécut Allen Ginsberg et où naquit le poète William Carlos Williams . Il mène une vie tranquille auprès de sa femme Laura sa plus grande admiratrice. En effet Paterson écrit des poèmes, ceux qu'il glane en écoutant les conversations de ses passagers, impressions qu'il consigne dans son petit carnet au fil de la ligne 23 qu'il parcourt quotidiennement.

Dans sa vie tout est réglé comme du papier à musique : du lundi au lundi suivant, il répète les mêmes habitudes, se réveille aux côtés de sa femme, puis part au travail, revient sortir le chien Marvin, et boire un verre dans le même café. De temps en temps survient un imprévu, une bagarre dans un café, un bus dont les freins lâchent.
A l'inverse, sa femme, tout en contraste (noir et blanc qu'elle décline dans toute la maison), n'est que surprises, emballements temporaires et tendresse. Le flegme d'Adam Driver et la pétulance de Golshifteh Farahani se complètent et fonctionnent à merveille pour incarner un couple atypique et amoureux.

Rien de mièvre dans ce film épuré, mais un éloge des petits riens, et une invitation à savourer la poésie de la vie.