Tags : BD | Historique

stupor mundiUne fable médiévale en plein obscurantisme religieux, sur les rapports entre la science et la religion.

XVIIIe siècle. Exilé en Italie pour d’obscures raisons religieuses, un scientifique se réfugie dans le château de l’empereur Frédéric II, surnommé Stupor Mundi pour mettre au point sa dernière invention. Néjib signe avec Stupor Mundi un récit à tiroirs original, une histoire qui s’amuse avec l’Histoire.

Hannibal Qassim El Battouti, savant renommé et chassé de Bagdad par un Iman ne voulant pas que la pensée scientifique l’emporte sur le dogmatisme religieux, débarque avec sa fille et son serviteur à Castel Del Monte, refuge de savants du monde entier. Dans ses bagages se trouve un étrange dispositif qui préfigure l’appareil photo et qu’il doit perfectionner. Mais nous sommes au Moyen-Age et les superstitions sont vivaces...

Zigzaguant entre fiction et grande Histoire, le récit multiplie les références, évoque les prémices de la psychanalyse (la fille d’Hannibal retrouve la mémoire grâce à des séances de psychanalyse d’un certain Sigismond...), l’obscurantisme lié à toute religion...

Un album aux dialogues incisifs, intelligent et prenant.

Aimé aussi par Sylvie, MDDS

Voir une planche

Enregistrer