Tags : BD | Western

homme qui tua lucky lukeVibrant hommage à Morris et plus encore !

Avec L’homme qui tua Lucky Luke, Matthieu Bonhomme se réapproprie avec finesse le célèbre cowboy dans une version décalée plus réaliste, plus moderne, à la fois sombre et humoristique. Une pure merveille !

Pas de chance pour Lucky Luke dans ce récit ! Dans un décor de fin du monde, il arrive dans une bourgade tenue par un trio de shérifs retors, où il pleut tout le temps, et surtout, où il est impossible de trouver du tabac. Sur les nerfs à cause du manque de tabac, il s’embourbe dans une enquête tordue et risque sa vie...

Bonhomme réalise ici un rêve d’enfant. On sent qu’il s’est fait plaisir et il nous fait ressentir son amour pour cette icône de la bande dessinée. Tous les ingrédients inhérents au genre sont réunis dans cet album fluide, émouvant et drôle, esthétiquement très réussi...

Nous avions bien aimé aussi dans le même genre, Texas cowboys dessiné par Matthieu Bonhomme, sur un scénario de Lewis Trondheim
texas cowboy

Voir une planche

Voir une interview de l'auteur sur Bodoï