il fallait que je vous diseAu cœur de l’avortement.

Si l’avortement est légal depuis la loi Veil, l’avortement reste un choc émotionnel et un sujet tabou toujours controversé.
Aude Mermilliod, l'auteur du prometteur Les reflets changeants, raconte avec sensibilité son avortement dans Il fallait que je vous le dise, posant et se posant de nombreuses questions. Son témoignage est complété par celui du médecin et écrivain Martin Winckler, qui lutte contre les violences obstétriques.

Il y a maintenant huit ans, Aude Mermilliod a fait le choix d’une interruption de grossesse. Maintenant qu’elle a pris du recul face à ce moment douloureux, autant physiquement que psychiquement, elle se dévoile sans fard et nous fait partager ses doutes, ses angoisses, ses douleurs, le regard des autres et la longue reconstruction. Avec des illustrations aux couleurs douces, elle tente de poser des mots sur toutes les émotions qui l’avaient assaillie.

Elle donne aussi la parole au médecin Martin Winkler qui a pratiqué des IVG pendant des années. Il raconte son parcours, l’évolution de ses pratiques et sa manière d’accompagner les femmes, faisant tout pour rendre l’avortement le moins douloureux possible. Ensemble, ils échangent sur le sujet.

Deux témoignages qui se répondent et se complètent, nécessaires et touchants.

Voir une planche