Tags : BD | Historique

swan
À l'aube de l'impressionnisme.


Nejib, l’auteur remarqué de Stupor Mundi, nous plonge dans un Paris en pleine métamorphose artistique pour nous raconter une histoire d'émancipation.
Swan, l’histoire d’une jeune femme qui rêve de devenir peintre, inaugure une série prévue en trois tomes, originale et captivante.

Swan et son frère Scottie débarquent des États-Unis en 1859, pour vivre à Paris et percer dans la peinture, au moment où l'impressionnisme est sur le point de bouleverser le monde artistique. Scottie intègre l'académie des Beaux Arts, de plus en plus décriée par la nouvelle génération. Swan, plus talentueuse que son frère, part désavantagée, parce que femme et que l'Art est une affaire d'hommes ! Guidés par leur cousin Edgar Degas, ils découvrent, émerveillés, une ville effervescente et enchanteresse, en plein bouleversement intellectuel et architectural, tout en croisant, naturellement, des grands noms de l'époque : Manet, Ingres, Baudelaire...

Le dessin de Nejib, fin, jeté, simple mais efficace, fait surgir tout un monde en ébullition. L'atmosphère créatrice avec ses rivalités, modernisme contre conservatisme, est très bien rendue. L'album nous en apprend beaucoup, sans en avoir l'air, sur ce monde que l'on sent prêt à exploser et sur le rôle dévolu aux femmes dans le domaine artistique.

Voir une planche