homme gribouillePassé recomposé.

Dans un Paris noyé par des pluies diluviennes, une mère et sa fille se lancent sur la piste de leurs origines. L’Homme gribouillé est une histoire de famille qui bascule doucement du polar au thriller fantastique aux accents mystiques et gothiques.

Dans une ambiance lourde et fort humide, Serge Lehman et Frederik Peeters tricotent un sublime roman graphique magnétique et envoûtant.

D'emblée, le lecteur est captivé par le récit à l'atmosphère très particulière, quasi apocalyptique, qui suit trois générations de femmes. Betty, mère célibataire, traîne une lourde déprime et souffre de mystérieuses crises d’aphasie. Sa fille Clara, jolie lycéenne de 16 ans, est aussi douée pour les contes que sa grand-mère Maud, célèbre romancière de littérature jeunesse. Leur quotidien va être bouleversé par l’AVC de Maud et l’irruption mystérieuse de Max Corbeau qui les menace pour récupérer un mystérieux paquet. Alors que la nature se déchaîne, entre pluie battante et glissements de terrain, la mère et la fille se rendent dans le Doubs où elles vont démêler l’écheveau d’une famille pleine de secrets et venir à bout d’une menace ancestrale …

Avec des personnages marquants, fouillés, terriblement vivants et attachants, Serge Lehman (La Brigade chimérique) et Frederik Peeters (Aâma, L’odeur des garçons affamés) entremêlent habilement secrets de famille, folklore juif, légendes médiévales et sociétés occultes dans une histoire intimiste, initiatique et fantastique.
Subjugués, l’intrigue et l’ambiance nous prend, nous tient, nous emporte alors que la menace et le mystère s’épaississent au fil des pages.

La réussite de cet album fascinant tient autant sur le fond que la forme. Tout en élégance et simplicité, tout en ombres et lumières dans un noir intense et pénétrant, le dessin de Peeters est d’une impressionnante maîtrise.

Voir une planche

Un interview Lehman et Peeters jouent à se faire peur, sur Bodoï