saludUne descente aux enfers sur fond de franquisme.

Alors que Franco vient de mourir, un clochard se remémore sa vie dans le luxe sous l’Espagne franquiste jusqu’à sa vie de misère sous les ponts de Paris.

Le dessinateur espagnol Nadar et le scénariste français Philippe Thirault nous offrent avec Salud ! une tragique histoire d’amour et de désamour, une plongée implacable d’une âme à la dérive, alors que l’Espagne allait renouer avec la démocratie.

Antoine vient de rencontrer Iria, une galicienne de dix-huit ans son aînée. Il l’épouse et la suit en Espagne. Ils montent un restaurant mêlant influences françaises et espagnoles, qui devient la coqueluche de la bourgeoisie espagnole. Les affaires deviennent vite très florissantes, mais grisé par l’argent facile, rongé par l’alcool et écrasé par le poids de la dictature, Antoine va sombrer, inexorablement.

Cet album est un double portrait. Celui d’un homme très antipathique qui va connaître une ascension fulgurante et une chute vertigineuse. Un homme violent, flambeur, égoïste, alcoolique et arrogant qui ferme les yeux sur la répression tant qu’elle ne le concerne pas et qui va peu à peu comprendre que dans une dictature, il ne suffit pas de se tenir à distance de la politique pour éviter les ennuis. C’est aussi le portrait d’un pays sclérosé après plus de trente ans de dictature. Le moindre mot ou la moindre action semblant antipatriotique peut mettre votre vie en danger.

Restituant admirablement l’ambiance de ces années, le dessin de Nadar rappelle le pop art des années 70. Les couleurs, un mélange étonnant de rose et de bleu, retranscrivent de façon saisissante les états d’âmes d’Antoine.

Voir une planche