Tags : BD | Historique

aile briseeUne mère courage sous le franquisme

Après avoir mis en lumière son père dans L’art de voler, Antonio Altarriba dresse dans L’aile brisée, de nouveau avec Kim au pinceau, un portrait touchant de sa mère. En rendant hommage à cette femme discrète, se sacrifiant pour les autres, c’est aussi l'Histoire de l’Espagne, avant, pendant et après Franco, qu'il met en scène, une Espagne machiste où les femmes étaient assignées aux seconds rôles.

Au décès de sa mère Petra, Antonio découvre qu’elle était paralysée du bras gauche, ce qu’elle a réussi à dissimuler toute sa vie à ses proches.
Née au début du XXe siècle dans un petit village agricole, la mère de Petra meurt en couche. Son père, fou de douleur, lui brise le bras. Gentille, toujours prête à rendre service, Petra passera sa vie à s’occuper des autres : son père, ses frères, son mari, son fils...

A travers le portrait de sa mère, Altarriba dévoile la grande misère des campagnes, le poids de la tradition et de la religion, les esprits étriqués, la violence faite aux femmes, l’injustice et la peur du régime totalitaire...

Servis par le trait fin et délicat de Kim, les deux albums forment un beau diptyque.

Voir une planche

Lire ou relire L'art de voler, magnifique romant graphique sur la vie de son père et ses illusions perdues.
art de voler