Tags : Roman

roissy
Le voyage immobile.


Elle a perdu la mémoire. Elle vit à Roissy. Elle s’y sent à l’abri, alors elle doit devenir une indécelable.
Tiffany Tavernier, la fille de Bertrand Tavernier, nous ouvre les portes d’un monde à part, un lieu étrange et fascinant, où ont choisi de vivre des clandestins appelés des indécelables.
Roissy, un roman prenant, poétique et original qui nous hante longtemps après…

Après un traumatisme qui l'a rendue amnésique, Anna vit clandestinement à Roissy. Une valise à la main, telle une passagère en attente de son avion, elle arpente inlassablement les couloirs de l’aérogare dont elle connaît tous les coins et les recoins, change régulièrement de coiffure, d’habits. Elle doit être toujours en mouvement, seul moyen de ne pas se faire repérer par les caméras de surveillance ou les agents de sécurité. Elle s'est construit une vie pour remplacer l'autre, celle qu'elle a oubliée, et qui parfois lui revient par bribes. Elle s'invente sans cesse de nouvelles identités, de nouvelles destinations. Elle se fait transparente, elle est une indécelable comme tous les clandestins qui vivent là. Il y a Vlad dont le passé est un mystère et les autres, Liam, Joséphine, Josias… Ce fragile équilibre se fissure le jour où elle rencontre Luc, un veuf inconsolable qui vient chaque jour attendre le vol Rio-Paris et la mémoire peu à peu affleure…

Tiffany Tavernier nous fait aimer son héroïne, nous fait partager l’angoisse de cette femme fragile, tenaillée à la fois par l'espoir et par la crainte de retrouver ses souvenirs. Elle a passé plusieurs mois à observer ceux que l'on ne voit pas, des gens meurtris qui refusent de retourner à la rue, que l'on appelle les indécelables et qui se sentent protégés dans l’aéroport comme dans une bulle. Elle parvient à nous plonger dans cet univers fascinant, hors du temps et du monde et nous renvoie une image quelque peu inquiétante de notre société.