Tags : Policier

temoin solitaireGravesend Forever.

William Boyle puise dans les histoires que lui contait son grand-père pour nourrir son troisième roman Le témoin solitaire. Il situe à nouveau son intrigue à Gravesend, son quartier d'enfance.

Après une longue dépression, Amy ancienne party girl d'un club de Manhattan a changé radicalement de vie.
Elle est retournée à Gravesend, son ancien quartier où elle fréquente assidûment l'église. Elle rend visite aux petites vieilles du coin auxquelles elle apporte la communion­. L'une d'elles, terrorisée par un inconnu, lui fait part de ses craintes. Amy décide de le prendre en filature et assiste impuissante à son meurtre. Dans un geste irréfléchi, elle ramasse l'arme du crime. Impliquée malgré elle, elle devient un devient un témoin solitaire et gênant. Sa vie sage et rangée vole en éclat.

Nous retrouvons pour notre plus grand plaisir le quartier de William Boyle, Gravesend, situé au sud de Brooklyn, et des personnages de son premier roman. Alexandra Biagini, sa petite amie partie tenter sa chance comme actrice à Hollywood et d'autres personnages dépeints avec tendresse. Plus peinture sociale que polar, ce roman qui n'a peut-être pas la qualité du premier, balade son lecteur de rue en rue et rend hommage au charme suranné de ce quartier de  Brooklyn.