Tags : Roman

marx et la poupeeLa douleur de l'exil.

Marx et la poupée, Goncourt du premier roman signé Maryam Madjidi, est la chronique d'une famille iranienne contrainte à l'exil qui doit s'inventer une nouvelle vie en France.

Un texte magnifique, tendre et drôle.

Née en Iran en 1980, un an après la révolution islamique, l'auteur quitte son pays avec ses parents (opposants au régime de Khomeyni) à l'âge de 6 ans. La famille se réfugie en France. Dans ce récit tantôt fable et poème, mêlant réalité et imaginaire, l'auteur nous raconte dans des chapitres courts ses premières années en France, les bouleversements dans le quotidien de sa vie de petite fille éxilée (la cour de récré, la cantine, le jeu, la parole, le square...). Tout ce qui nous parait simple devient compliqué et incompréhensible pour elle.

On lit ce livre d'une traite puis on y revient encore et encore tant la simplicité apparente du texte à la première lecture nous cache en fait des détails et des réflexions plus complexes sur l'identité, le souvenir, l'histoire et le roman de nos vies.

Voir une interview de l'auteur .