Tags : Roman

parmi les loups

Les loups du Queens.

Dans un New York post 11 Septembre, Parmi les loups et les bandits, premier roman d'Atticus Lish, relate l'histoire d'amour tragique et touchante d'un vétéran de la guerre d'Irak et d'une jeune clandestine chinoise.

De retour au pays Brad Skinner, blessé dans son corps et dans son âme, trouve refuge dans le Queens chez une famille d'obèses dont le fils Jimmy, vraie figure de psychopathe, doit sortir de prison.
Zou Lei, jeune musulmane d'origine ouighoure a fui la Chine dans l'espoir d'une vie meilleure aux Etats-Unis. Incarcérée après un contrôle d'identité, elle trouve à sa sortie du travail dans une cantine à Chinatown. Elle est payée une misère, juste de quoi financer ce qui lui sert de dortoir.

C'est le hasard qui les réunit ainsi que l'amour du sport. Dans une salle de musculation crasseuse ils rivalisent en soulevant du fer et en faisant des pompes. Toujours sur le qui-vive, ils errent et tuent le temps dans un New York sans âmes, dans l'anonymat des autres laissés-pour-compte. Brad est un taiseux en proie aux cauchemars qui le hantent depuis son retour et qu'il essaye de chasser à coup de médicaments ou d'alcool. Zou Lei, froide au premier abord, prend consistance et confiance au fil des pages et incarne in fine l'espoir.

Un grand roman fleuve de plus de 500 pages, âpre, parfois difficile à lire en raison de sa ponctuation particulière, où les descriptions réalistes n'altèrent en rien le romantisme de l'histoire  : c'est poisseux, ça sent la sueur, et on a peur pour eux.