Tags : Roman

peindre pecher et laisser mourirPeter Heller s'est imposé comme un grand auteur américain avec son premier roman, La constellation du chien, western post-apocalyptique. Il nous revient avec Peindre, pêcher et laisser mourir, un récit mêlant roman noir et nature writing. 

Dans une nature des grands espaces, nous découvrons un personnage, Jim, qui se veut justicier... Il se retrouve aux prises avec une bande de "sauvages" dont il aura du mal à se débarrasser...

Jim est, au début du roman, difficile à comprendre... Pourquoi cette violence, pourquoi cette solitude ? Au fil des pages, nous nous attachons à ce personnage qui nous montre toutes ses faiblesses, ses blessures, son mal de vivre...

Très beau roman où les lieux, les personnages, les aspects psychologiques sont traités avec justesse . L'auteur nous rend captifs jusqu'à la fin.

Enregistrer