moby10 Années (de galère)  à New York !
Comment écrire son autobiographie quand on n'a pas d'ego ?

Pour oser composer Porcelain (son premier tube !), il faut s'appeler Moby, être un musicien reconnu dans l'univers de la techno et au delà, emprunter son pseudo à l'écrivain Hermann Melville, son illustre ancêtre, et revendiquer ses convictions chrétiennes et son allégeance au végétarisme, dans un milieu qui ne tolère qu'overdoses d'alcools et autres formes d'addictions.

Compositeur bohême et fauché le jour, remixer fou la nuit, Moby raconte avec verve sa vie dans le New York des années 90... Une ville peuplée de ses rencontres avec la faune interlope des quartiers underground, et la scène artistique des clubs.

New York est le premier personnage de cette biographie picaresque qui fait ressembler l'essor des raves et la fièvre électro à une épopée !
Anonymes et célèbrités se côtoient dans des portraits aussi touchants que décalés, là où Moby, tel un Rastignac de la techno, s'épanche avec humour et émotion sur ses galères de musicien et ses premiers succès en tant que dj.

On aime le musicien pour ses mélodies hypnotiques... On adorera l'écrivain pour ses chroniques aussi modestes que talentueuses de la génération 90.

Pour accompagner le livre, écouter sans modération Music from Porcelain