Tags : Cinéma | Musique

odysseeUn orfèvre de la musique de film
 Avec L'Odyssée, " Alexandre Desplat retrouve Jérôme Salle sur ce biopic du commandant Cousteau après Largo Winch (2008 et 2011) et Zulu (2013) avec une partition à la ligne mélodique claire, un piano en ritournelle, et un orchestre majestueux qui provoque par son lyrisme une soif d'aventure ".

 

A son propos, le réalisateur déclare :
" Je pense, (et je le lui ai dit), que c'est le plus beau thème qu'il m'ait donné. Quand un compositeur vous offre ce genre de musique, c'est un cadeau... Alexandre s'est mis au piano, regardant les images du film, il a trouvé ces notes devant moi. C'était très émouvant. Il a compris ce que je cherchais dans l'humeur comme dans l'émotion...".
Cinézik

Alexandre Desplat est passé par la classe de flûte du conservatoire. Passionné d'expériences musicales hybrides, il rêve d'associer cymbalum, percussions africaines et orchestre symphonique, et finit par développer un style musical bien à lui. Il compte aujourd'hui parmi les plus grands compositeurs de musique de film contemporains, de renommée internationale. Fidèle de Jacques Audiard et de Jérome Salles, ce cinéphile disciple de Georges Delerue, est sollicité également de l'autre côté de l'Atlantique. Il y a d'ailleurs reçu un oscar pour la musique de  the Grand Budapest hôtel (d'après Télérama).