racines

 La dure réalité sous forme de roman-photo.

 

Pendant deux ans, le photographe Vincent Jarousseau a suivi le quotidien de huit familles qui vivent dans le nord de la France, à Denain, une des villes les plus pauvres de notre pays.

Denain, avant 1978, vivait et respirait grâce à USINOR. L'entreprise fournissait du travail à 10000 salariés (sur 30000 hab) et finançait la construction d'écoles, d'une église, d'une salle des fêtes et du cinéma. 40 ans après la restructuration de l'usine et ses vagues de licenciements, Denain atteint un taux de chômage de 34,7%.

C'est juste avant l'élection d'Emmanuel Macron que débute ce documentaire. On suit la vie de ces hommes et de ces femmes. Leur quête de travail, très dure sans permis et voiture, la chasse aux promotions dans les centres commerciaux, les galères, les doutes, les colères...

Les racines de la colère nous parle de pauvreté, de fracture sociale, et le parti pris d'utiliser la forme du roman-photo renforce cette réalité. Ces personnes ne sont pas fictives et elles vivent dans notre pays.

C'est un documentaire engagé qui met l'humain au premier plan et nous fait relativiser notre situation personnelle.

 Cet ouvrage mérite d'être lu par le plus grand nombre de personnes possible.

 racines 3racines 2