Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Formation

La MDDS propose à son réseau des journées de formation en lien avec l'activité des bibliothèques publiques.
Ces journées s'adressent en priorité aux bibliothécaires bénévoles et salariés exerçant leur activité dans les communes du réseau de la MDDS. Dans la mesure des places disponibles, elles sont également ouvertes aux bibliothécaires des communes de plus de 10 000 habitants et aux autres acteurs de la lecture publique dans le département et la région. Par ailleurs, pour aider les bibliothécaires dans la gestion quotidienne de la bibliothèque, la MDDS peut se déplacer pour des interventions techniques à la carte. Les journées de formation sont entièrement financées par le Conseil départemental. Elles sont gratuites pour les stagiaires.

montage2La journée du réseau des bibliothèques organisée par la MDDS le 21 juin dernier était intitulée : " La formation en ( r ) évolution ".
Le monde des bibliothèques est confronté à des enjeux d'adaptation aux mutations de notre environnement : place du numérique - en matière de ressources, d'outils et d'usages de la population - ou bien encore évolution des territoires impactent nos pratiques professionnelles.
La MDDS, et les organismes de formation invités (CNFPT, Centre du Livre et de la Lecture, ABF et Média Centre-Ouest) ont donc souhaité vous entendre pour ajuster leurs propositions de formation dès 2017.

 

montage2La journée du réseau des bibliothèques organisée par la MDDS le 21 juin dernier était intitulée : " La formation en ( r ) évolution ".
Le monde des bibliothèques est confronté à des enjeux d'adaptation aux mutations de notre environnement : place du numérique - en matière de ressources, d'outils et d'usages de la population - ou bien encore évolution des territoires impactent nos pratiques professionnelles.
La MDDS, et les organismes de formation invités (CNFPT, Centre du Livre et de la Lecture, ABF et Média Centre-Ouest) ont donc souhaité vous entendre pour ajuster leurs propositions de formation dès 2017.

 

Intervention de Claude Poissenot

Adapter nos pratiques professionnelles pour répondre aux besoins de la population telle était l'approche de Claude POISSENOT, enseignant chercheur au CREM de Lorraine (Centre de recherche sur les médiations). Rapide synthèse.img 8220

La place des bibliothèques a changé !
Elles n'ont plus le monopole de l'offre, face à l'internet, et elles doivent répondre à des usagers non inscrits qui ont des demandes très diversifiées. Par conséquent, les bibliothèques doivent agir dans un cadre de politique publique plus large que le domaine culturel : aujourd'hui, elles répondent à des enjeux sociaux (la bibliothèque achète pour les gens qui n'ont pas les moyens) ; à des enjeux éducatifs, comme en témoigne la place de la jeunesse dans les collections, à des enjeux d'épanouissement (" lecture plaisir ") ou encore au besoin de socialisation et de partage (grainothèque, copy party)...

Le bibliothécaire doit en permanence faire des choix
Ceux-ci ne sont plus dictés par l'offre éditoriale, mais par la demande. Et ces choix concernent non seulement les achats documentaires, mais aussi l'aménagement des espaces, le choix des animations, la vie de l'équipe... La bibliothèque s'adapte en permanence.

Atelier 1

Atelier N° 1 : les raisons pour lesquelles vous venez (ou ne venez pas) en formation

atelier1Le travail du groupe a permis d'identifier les clés de réussite d'une formation et donne à la MDDS des repères pour ajuster ses propositions.

La définition de la commande : Cette étape est cruciale car elle détermine le choix du formateur pertinent dans ses méthodes pédagogiques (place des échanges et animation du groupe) et dans ses supports d'intervention (la formation doit être ré-exploitable), ainsi que les pré-requis pour les stagiaires.
Elle doit s'ouvrir à d'autres publics ou expériences, pour ne pas être trop " bibliocentrée " et mixer théorie et pratique.

Des contenus adaptés aux besoins : La formation doit répondre aux besoins des bibliothécaires du territoire et s'adapter à leurs besoins. Elle doit être en adéquation avec l'actualité et répondre aux enjeux des bibliothèques. Elle doit être adossée aux besoins définis lors des entretiens professionnels.

La mise en œuvre de la formation : Le temps de la formation doit être adapté à la taille de la structure-cible (de préférence 1 journée).
La formation doit favoriser l'interaction du groupe, donc être limitée à 10 – 15 personnes.
Enfin, les conditions d'accueil (proximité, confort) sont également importantes pour la réussite de la formation.

Notre point de vigilance : La relation avec les référents de territoire est essentielle pour bien connaître en amont les besoins des bibliothécaires, notamment après les entretiens professionnels, et aussi relayer l'offre existante.

 

Atelier 2

Atelier N° 2 : la formation... et après ?

Dans cet atelier, les participants ont mis en avant les difficultés inhérentes à l'après-formation, mais ils ont aussi montré qu'il existe des moyens d’intégrer les acquis d'une formation dans sa pratique professionnelle.

Un retour sur formation : La principale difficulté que rencontrent tous les stagiaires est le temps pour mettre en place de nouveaux projets. Tous soulignent le besoin d'une " formation retour ". Cela permettrait d'échanger entre stagiaires sur ce que chacun a pu réaliser dans sa bibliothèque et aussi de relancer la motivation. Un espace d'échange et de partage d’expériences via le portail peut répondre aux besoins.atelier2

Avec quels moyens ? Si les budgets, les moyens humains et financiers ne sont pas toujours là, ce qui peut générer un sentiment de solitude et de frustration, il suffit parfois de faire preuve de créativité pour mettre en pratique les acquis, chacun peut alors s'approprier à sa manière le contenu de la formation. On peut aussi choisir de ne retenir que 2 ou 3 idées, elles peuvent suffire à donner de la matière pour se lancer.

Bien choisir sa formation : Pour qu'il y ait un " après-formation ", il semble essentiel de bien la choisir et pour cela il faut en parler avec l'équipe/le réseau pour que la formation puisse être bénéfique au stagiaire et à sa structure.
Toutes les formations ne sont pas toujours adaptées à tous les types de bibliothèques, cela peut générer des difficultés quant à la mise en pratique sur le terrain. Il faut alors prendre le temps de " digérer " les acquis et de se les approprier à son niveau.

Partager : Il faut aussi davantage partager quand on part en formation : partager avec les collègues, le réseau mais aussi avec les élus, d’où la nécessité d'avoir des comptes-rendus et des échanges avec les équipes.

 

Atelier 3

Atelier N° 3 : que souhaiteriez-vous trouver dans l'offre de formation ?

Dans l'atelier 3, les participants ont mis en avant un besoin d'échanges de pratiques et retours d'expériences : capitalisation d'expériences concrètes menées par des bibliothèques, contact et échanges pour de nouvelles idées, actions concrètes et réalisables, visites (même virtuelles) de bibliothèques...

Des modalités plus adaptées aux bibliothèques : Les formations doivent se délocaliser pour permettre aux bibliothèques plus éloignées de participer (cette remarque s'applique aussi pour l'organisation des sélections avec les libraires et les comités de lecture organisés par la MDDS).
Il convient d'adapter le système actuel d'inscription aux formations en distinguant formation d'une part et rencontres et échanges de pratique d'autre part. Pour ces derniers, l'inscription doit être plus souple et ne pas impacter les jours de formation proprement dite.
Les formations doivent être courtes. Elles doivent permettre une validation dans la fonction publique territoriale (CNFPT).atelier3

Un contenu traditionnel mais pas que ! Des priorités de formation qui se dégagent fortement (suite notamment à l'intervention de M. Poissenot)

- la préoccupation des publics et de l'adaptation de l'offre des bibliothèques à leur diversité (y compris le public qui ne vient pas en bibliothèque),
- une évolution des bibliothèques vers des lieux de convivialité (évolution des métiers, réaménagement des bibliothèques, bibliothèque 3ème lieu...).

Et des formations parfois originales dans des domaines plus classiques. Entre autres :

- action culturelle : formation sur les marionnettes, mais aussi formation projet pour la mise en place de toute action culturelle, etc...
- collections : place du livre et connaissance des collections de manière générale (actualisation régulière), formation sur la gestion d'un fonds vidéo/musique, etc...
- publics spécifiques : formation pour renouveler les propositions envers les scolaires, animations pour les personnes âgées, etc...

Des pistes pour des formations enrichies

- à l'issue des formations, mise à disposition par la MDDS de fiches techniques (boîte à outils sur le portail MDDS),
- mise en relation par la MDDS de bibliothèques ayant des projets similaires (carnet d'adresses),
- diversification de l'offre par l'ouverture des formations à un niveau inter-départemental,
- organisation de temps d'échanges post formation.

 

1ères réponses

partenaires21ères réponses MDDS et partenaires

Pour permettre une offre diversifiée et adaptée, le travail entre les partenaires, CNFPT, ABF, CLL, MCO et inter-départements, déjà amorcé à l'initiative de la DRAC et du CNFPT, est appelé à s'accentuer :

- Co-construction de contenus de formation,
- Mise en place par le CNFPT d'actions pouvant accueillir aussi des bénévoles, avec une participation que pourraient prendre en charge éventuellement les BDP,
- Un travail d'échanges et/ou spécialisation d'intervenants entre structures (BDP).



logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60