Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Barbara et « ses hommes »

4 thèmes | 13 oeuvres
Mardi 18 avril prochain, débutera le Printemps de Bourges. Une belle surprise lors de cette 41e édition : le 20 avril, le concertiste Alexandre Tharaud rendra hommage à Barbara. Il a pour la chanteuse une passion authentique, chevillée à son piano. Bourges lui a confié la direction musicale d’une soirée émouvante et festive, « Mes hommes », création autour de  Barbara, avec Dominique A, Vincent Delerm, Vincent Dedienne, Albin de la Simone et Pierre Guénard (Radio Elvis). Barbara est aux anges, partie, il y a 20 ans sur la pointe des pieds. 20 ans ! L’âge éternel du printemps.

Mes Hommes

Ah ! les hommes de Barbara, femme fatale et sensuelle ! Ses hommes (Ma plus belle histoire d’amour c’est vous), jamais des gringalets, que des archanges baladins (Georges Moustaki, Serge Reggiani) des démons (son père) et aussi des amants de vingt ans (Roland Romanelli) et bien sûr des géants (Depardieu et Mitterrand, chacun son style !). Et un virtuose aux commandes au Printemps de Bourges pour un hommage : Alexandre Tharaud.

Montrez-moi vos mains

Jeu de main, jeu de Tharaud ! Dans "Montrez-moi vos mains", Alexandre Tharaud abat ses cartes en forme de souvenirs, de convictions, d’habitudes intimes. Ses mains sur le piano jouent tantôt du Ravel, souvent du Bach ou du Chopin mais toujours avec générosité, grâce et justesse. "« Mes mains, je veux bien vous les montrer, dit Alexandre Tharaud. Blanches, veineuses, rien d’extraordinaire. »" Et pourtant, quelle fascination que les mains d’un pianiste.

  Livre doc
Montrez-moi vos mains
Auteur: Tharaud, Alexandre (1968-....)
Edition: Bernard Grasset

Les années Mitterrand

Tonton et les artistes, ça « matchait » bien dans les années 80 ! De Dalida à Bedos, de Renaud à Balavoine et bien sûr Barbara. En 1981, elle écrit et enregistre « Regarde », une chanson. Mieux ! Une photo musicale instantanée sur l’espoir suscité par la victoire de la gauche le 10 mai 81 : "« ""Un homme" (Mitterrand bien sûr), "Une rose à la main, A ouvert le chemin, Vers un autre demain. »"

Vingt ans avec Barbara

Barbara, Romanelli, c’est 20 ans de relation pro et amoureuse, de l’amour fou en déchirures, de fous rires en rupture. Destructeur mais le temps a reconstruit. Aujourd’hui, Roland Romanelli porte le même parfum « Habit rouge » de Guerlain que Barbara lui a offert, il y a plus de 45 ans. Et son accordéon résonne encore de tous les succès de la longue Dame brune.

Depardieu chante Barbara

« Je m’attaque aux souvenirs, je m’attaque aux brins de ma mémoire » à dit l’ogre Depardieu au sujet de cet album. À l’écoute de ces quatorze titres choisis dans le répertoire de Barbara et enregistrés dans sa maison à Précy, avec Gérard Daguerre au piano, c’est toute l’évidence de ce projet qui sonne à nos oreilles. Comme si Gérard Depardieu était le seul à pouvoir faire le lien entre Barbara et le souvenir qu’il nous reste d’elle. Comme si seul Falstaff pouvait chanter la Dame en noir.

Sur scène

A ses débuts, Barbara chantait joyeusement sur la minuscule scène du cabaret de l’Ecluse puis de succès en succès, elle a foulé les planches de l’Olympia, Bobino, Mogador, du théâtre du Châtelet, avec toujours cette peur grandissante au fil des années, au fil des triomphes.

Lily Passion

En 1986, au Printemps de Bourges, rencontre choc et chic entre Gérard Depardieu et Barbara. C’est la seule fois où la chanteuse participera au festival de Bourges. L’enregistrement a lieu sur scène et la version studio ne verra jamais le jour. L’orchestration avait été confiée à William Sheller mais Barbara, complexe et exigeante, n’a jamais validé la maquette.

Olympia 83

Tout comme Barbara qu’il a aimée durant deux petites années tourbillonnantes de 1966 à 1968, Serge Reggiani a souvent chanté à l’Olympia, leurs noms en lettres rouges, scintillant sur la façade du music-hall du boulevard des Capucines.

Très souvent, je pense à vous…

Patrick Bruel a choisi la scène mythique de Mogador, l’une des salles fétiches de Barbara, pour son récital hommage. Une amitié s’était forgée dans les années 90 entre le jeune comédien chanteur et Barbara, au point qu’un soir, elle lui laisse un message après un spectacle : "« très souvent je pense à vous avec force et tendresse. » "Bruel n’oubliera jamais.

Très souvent, je pense à vous...
GAM
Très souvent, je pense à vous...
Auteur: Bruel, Patrick (1959-....)
Edition: Sony music

Vague à l’âme

Attention sujet sensible chez Barbara ! En lutte toute sa vie contre la mélancolie, la mort, la tragédie. C’est dans le reflet de ses vieux démons qu’elle puise son inspiration et au fond du fond ses plus belles chansons. Vague à l’âme et vogue les hommes !

Les 50 plus belles chansons de Barbara

"Une Petite Cantate" de Barbara relate la disparition douloureuse de Liliane Benelli, la pianiste de la chanteuse dans un accident de voiture en 1965. Dans l’auto, se trouvait Jean-Claude Ghrenassia, le frère d’Enrico Macias, et Serge Lama, petit ami de la pianiste et seul rescapé du drame. "« Mais tu es partie fragile vers l'au-delà, (…) Mon Dieu, qu'elle est difficile cette cantate sans toi. »"

Les Vagues

1930, Barbara naissait, Virginia Woolf était en pleine écriture de son grand roman : "Les Vagues." Toutes deux cherchaient dans leur œuvre une réponse à l’existence. Marguerite Yourcenar traduira plus tard le roman de V. Woolf et dira : "« Il ne s’agit pas d’un triomphe de l’immortalité sur la mort mais plutôt d’un sentiment intense du moment actuellement vécu. »"

Sagan

Barbara / Sagan : même époque, mêmes complexité, liberté, timidité. Elles avaient la même manière de manger leurs mots. Le biopic raconte la vie de François Sagan, la littérature, Paris, les amis, les amants. Jeanne Balibar incarne dans le film Peggy Roche, la maîtresse de l’écrivaine. Cette année, Jeanne Balibar va jouer Barbara dans un film réalisé par Mathieu Amalric.

Villes

Barbara est sans conteste la femme des hommes et des villes, en témoins les titres de ses chansons : "Göttingen", "Pantin", de Shanghai à Bangkok, Paris en toile de fond de sa carrière et Nantes, la ville du père, "« ce vagabond, ce disparu, voilà qu’il m’était revenu »". Nantes est également la ville qui a vu grandir la carrière de Dominique A, l’un des « hommes » qui rendent hommage à Barbara au Printemps de Bourges.

Le Cabaret « rive gauche »

Paris et ses cabarets de la rive gauche ont vu naître Barbara, Ferré, Gainsbourg, Gréco. D’abord « l’Ecluse », quai des Grands Augustins, devenu bar à vins, puis « Milord l’Arsouille », « l’Echelle de Jacob » ou « la Fontaine des quatre saisons » ; un journaliste avait écrit à propos de ses lieux historiques : "« dans soixante-dix ans, si par hasard quelqu’un tombe sur la liste de ces cabarets, il rêvera. »  "

Vers les lueurs

En 2013, Dominique A triomphe aux Victoires de la Musique avec son album "Vers les lueurs" et cela nous amène naturellement vers les lueurs du port de Nantes, la ville où tout s’est ensoleillé pour lui et où tout s’est terni pour Barbara. "« Il pleut sur Nantes et je me souviens, le ciel de Nantes rend mon cœur chagrin. » "

Je reviendrai à Göttingen

Barbara en a fait une chanson, Joseph Joffo un roman. Les deux artistes se sont inspirés de leur propre histoire. Pour Joffo, comme dans son best-seller "Un sac de billes", "Je reviendrai à Göttingen" raconte sa jeunesse, l’exil et le retour dans cette ville de la Basse-Saxe après onze années de domination nazie.

logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60