Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Amour, Anarchie

4 thèmes | 13 oeuvres
Comme un journaliste demandait à Léo Ferré, à quelques années de tirer sa révérence, « "Quel âge avez-vous ?" », le chanteur, auteur, compositeur, cligna des yeux et répondit : « "J’ai entre sept et soixante-dix-sept mille ans !" ». Réponse poétique de Léo Ferré, né le 24 août 1916. A Beaune, la bibliothèque Gaspard-Monge propose jusqu'au 29 octobre 2016 une exposition intitulée "100 ans... Léo ? Tu t'rappelles ? "

Anarchie

Ferré, ce n’était pas le genre de type à chanter « "alors j’ai embrassé un flic" » mais plutôt « "les pavés s’entassent et les flics qui passent les prennent sur la gueule" ». Autres temps, autres mœurs mais qui rappelle la liberté de chanter sans donner de leçons, sans certitude, Ferré déchaîne les âmes !

Avec Léo !

"Avec Léo !" est un album hommage sur lequel une poignée d’artistes magnifiques chantent Ferré. Bashung, Higelin, Zebda, Dionysos, Katerine, Dominique A, Miossec, Lavilliers et Noir Désir. Un casting de rêve pour chanter "Jolie Môme", "Thank You Satan" ou "Mai 68". Avec le temps qui passe, Bashung a rejoint Ferré, Noir Désir a implosé, les autres ont vieilli mais cet enregistrement de 2003 n’a pas pris une ride.

Trois Hommes dans un salon

C’est la photo la plus célèbre de Jean-Pierre Leloir, celle que l’on trouve dans les bistrots et que l’on ressort dans les magazines à chaque anniversaire des trois chanteurs. C’est la station de radio RTL et le journal Rock and Folk qui avaient imaginé un portrait des trois géants. Réunis dans un appartement parisien en janvier 1969, Brel commence : « "Qu’est-ce qu’on va raconter comme conneries ?" » Puis, la conversation intelligente, isolante et libertaire s’installe sous les volutes de la pipe de Georges Brassens, les Gitanes de Jacques Brel et les Celtiques de Léo. Après quelques bonnes gorgées de bière, ça s’accélère. Ferré s’emporte à propos du métier de chanteur « "Nous sommes des putains !" » Brel acquiesce, Brassens sourit.

Catherine Sauvage chante les poètes

La poésie mise en musique, c’était le grand truc de Catherine Sauvage et de Léo Ferré. Les deux artistes se rencontrent au sortir de la guerre dans les cabarets de la Rive Gauche de Paris. Tout au long de sa grande carrière d’interprète, Catherine Sauvage chante Ferré mais aussi Francis Carco, Trenet, Baudelaire, Audiberti et bien sûr, Aragon qui lui rend hommage : « "Une femme rencontrée avec ce nom déjà de souveraine, comme un beau masque de velours" ».

  CD
Catherine Sauvage chante les poètes
Auteur: Sauvage, Catherine (1929-1998)
Edition: Rym Musique

Bassin Méditéranéen

Léo est né à Monaco et mort en Toscane. La boucle sudiste est bouclée. Dans toute son œuvre, les algues bleues, les côtes d’acier, les marins sans bouée, les bouteilles à la mer, les vagues à l’âme, les sirènes toxiques sont aux quatre coins des océans. Avec les femmes, le bassin méditerranéen est la grande histoire d’amour de Léo Ferré.

Joséphine Baker

« "J’ai deux amours, mon pays et Paris" » chantait Joséphine Baker. Son pays, c’était l’Amérique, sa passion la France. Drôle de hasard, Baker et Ferré sont enterrés dans le même cimetière à Monaco, à quelques tombes de distance. Ferré repose avec ses parents. Joséphine Baker, elle, était amie intime de Grâce de Monaco. Fauchée comme les blés à la fin de sa vie, c’est la princesse qui s’occupe de l’inhumation, ce qui en fait la seule Américaine à reposer dans ce cimetière, tout là-haut sur le rocher avec pour voisin d’éternité Léo Ferré.

Benoît Misère

L’histoire de "Benoît Misère", l’unique roman écrit par Léo Ferré, est singulière. Le poète commence son récit en 1956 et l’achève en 1970. Il sera publié par la volonté du philosophe Jean-François Revel. Il s’agit pour Ferré d’emporter le lecteur vers sa jeunesse ensoleillée et orageuse, les heures heureuses à Monaco « "le sucre d’orge du hasard et de la chance" », celles plus malheureuses à Bordighera (Italie), en pension dans un collège de Frères cathos. On comprend mieux l’anarchie de Léo Ferré et son refus du système à la lecture de "Benoît Misère".

La Toscane, Florence, Sienne

Le monégasque Ferré découvre l’Italie et la Toscane en 1970. Il y achète une maison en pierres sèches, à Castellina in Chianti, entre Sienne et Florence, un coin de collines caillouteuses où poussent les cyprès. Mathieu, le fils de Léo, y exploite toujours les 15 hectares de vigne et les 5000 oliviers, ce dont son père serait certainement très fier.

Musique !

Ferré c’est finalement 3 Ferré ! L’interprète, l’auteur et le compositeur. Il chante haut et fort ses poésies sur des musiques, souvent symphoniques. Il suffit de regarder quelques archives de Léo dirigeant un grand orchestre pour comprendre la passion dévorante qui l’anime, la crinière de Ferré et « "les chevaux de Mozart à sa dernière fête" ».

Le Livre de la jungle

On connaît Louis Prima pour son cultissime « "Just a Gigolo" » mais aussi pour sa géniale interprétation de « I Wan’na Be Like You » dans le dessin animé de Walt Disney "Le Livre de la jungle". Louis Prima prête sa voix au roi Louie, un singe facétieux qui n’est pas sans rappeler Pépée, le chimpanzé de Léo Ferré et sa chanson hommage « "t’avais les oreilles de Gainsbourg, Pépée, mais toi t’avais pas besoin de scotch pour les replier la nuit, alors que lui, bah oui" ».

Days of Future Passed

7 minutes 38 secondes. C’est la durée de "Nights in White Satin", ce slow mythique des Moody Blues. C’est le temps de fumer une cigarette pour les DJ, le temps d’écluser un ou deux verres au comptoir du club en papotant avec le barman en chemise mauve et pantalon super moulant. C’était le temps des sixties, celui où Léo Ferré faisait ouvertement référence aux Moody Blues dans sa chanson C’est extra : « "Une robe de cuir comme un fuseau, une fille qui tangue un air anglais" ». Difficile de faire plus érotique et poétique !

  CD
Days of future passed
Auteur: [The ]Moody blues
Edition: Decca

Concerto pour la main gauche

Le rayonnement artistique de Léo Ferré s’étend aussi à la musique symphonique. Tout jeune, à l’opéra de Monte Carlo, où son père est directeur du personnel, il rencontre le chef d’orchestre Arturo Toscanini. Ferré y croise aussi Maurice Ravel. Il est subjugué ! En 1975, il reprend et dirige son "Concerto pour la main gauche".

Mekanïk Destruktïẁ Kommandöh

En 1971, Léo Ferré a tenté l’aventure pop en se faisant accompagner par le groupe de rock progressif (rock + jazz + pop + un soupçon de classique) Zoo, sur l’album "La Solitude". Dans un genre musicalement proche mais plus expérimental encore, Christian Vander créera le groupe Magma (et son langage le kobaïa) dans lequel passeront plus d’une centaine de musiciens, dont trois anciens Zoo qui rejoindront Vander en 1979. Attention, c’est du brutal.

Poésie

« "Poète vos papiers !" » chantait Ferré. C’est sans doute l’auteur le plus prolixe en la matière. Lui-même a mis en musique quantité de poèmes du grand répertoire : Apollinaire, Villon, Ronsard, Verlaine, Rimbaud, Caussimon et Aragon. Et à l’inverse, « Avec le Temps » est la chanson française la plus reprise au monde.

Trois Hommes dans un salon

C’est la photo la plus célèbre de Jean-Pierre Leloir, celle que l’on trouve dans les bistrots et que l’on ressort dans les magazines à chaque anniversaire des trois chanteurs. C’est la station de radio RTL et le journal Rock and Folk qui avaient imaginé un portrait des trois géants. Réunis dans un appartement parisien en janvier 1969, Brel commence : « "Qu’est-ce qu’on va raconter comme conneries ?" » Puis, la conversation intelligente, isolante et libertaire s’installe sous les volutes de la pipe de Georges Brassens, les Gitanes de Jacques Brel et les Celtiques de Léo. Après quelques bonnes gorgées de bière, ça s’accélère. Ferré s’emporte à propos du métier de chanteur « "Nous sommes des putains !" » Brel acquiesce, Brassens sourit.

Catherine Sauvage chante les poètes

La poésie mise en musique, c’était le grand truc de Catherine Sauvage et de Léo Ferré. Les deux artistes se rencontrent au sortir de la guerre dans les cabarets de la Rive Gauche de Paris. Tout au long de sa grande carrière d’interprète, Catherine Sauvage chante Ferré mais aussi Francis Carco, Trenet, Baudelaire, Audiberti et bien sûr, Aragon qui lui rend hommage : « "Une femme rencontrée avec ce nom déjà de souveraine, comme un beau masque de velours" ».

  CD
Catherine Sauvage chante les poètes
Auteur: Sauvage, Catherine (1929-1998)
Edition: Rym Musique

Chansons pour elle et autres poèmes érotiques

Pour oublier Rimbaud, Verlaine se saoule d’amours physiques et poétiques. Dans "Chansons pour elle et autres poèmes érotiques", Verlaine mélancolise : les élans, les espoirs, les rêveries. Avec les femmes, il est fichu, foutu, détruit, archi-cuit. Alors, comme pour se consoler ou se venger, il écrit des poèmes qui sonnent comme une douce mélodie qui s’échapperait d’une boite à musique : « "Je suis hostile à toutes robes qui plus ou moins cachent ou dérobent ; tes charmes au fond les meilleurs" ».

logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60