Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Bon Anniversaire, Richard !

5 thèmes | 17 oeuvres
Aucun musicien, aucun artiste n’a peut-être été aussi adulé et autant détesté que Richard Wagner. Compositeur visionnaire, maître de l’art total, génie de la démesure et artiste maudit rattrapé outre-tombe par l’histoire alors qu’elle écrivait une de ses pages les plus noires, le géant de Bayreuth règne plus que jamais sur un testament d’une force inouïe et d’une fulgurante beauté. Alors que l’on va fêter les deux cents ans de sa naissance, parcours fléché dans une œuvre démesurée.

L’héritage de Bayreuth

L’héritage musical de Wagner est considérable. Il pèsera un peu plus tard de tout son poids sur l’œuvre de Schönberg, mais aussi sur les partitions de la plupart de ses successeurs directs, d’Anton Bruckner à Gustav Mahler, de Richard Strauss à Max Reger. Sans parler bien sûr d’un certain « rock wagnérien » !

Sueurs froides

Bernard Herrmann (1911-1975), dont l’œuvre musicale est intiment liée aux chefs d’œuvres d’Alfred Hitchcock (le compositeur signera les BO de tous ces plus grands films), était un grand admirateur de Richard Wagner, comme en témoigne en 1958 la partition de "Sueurs froides" et de ses scènes de phobie (« écoutez » le spectaculaire final !). Spielberg lui rendra hommage dans Les Dents de la mer, notamment en utilisant le travelling compensé (la caméra recule sur un rail pendant un rapide zoom avant) dans un plan de plage angoissant, un processus saisissant inventé par le réalisateur anglais pour la scène de vertige de Sueurs froides.

Schonberg par Boulez

A l’aube du XXe siècle, Arnold Schönberg, jeune compositeur très marqué par l’époque romantique et dépositaire d'une tradition musicale tout germanique, Schönberg est un admirateur inconditionnel de Wagner. Cette influence, même sous-jacente – éclaire des pans entiers de son œuvre et en fait le passeur idéal entre deux mondes, deux continents musicaux, à priori inconciliables, débouchant sur la musique contemporaine.

Bat Out of Hell

Cornaqué par un Jim Steinman inspiré, produit par Todd Rundgren (dont le groupe Utopia au grand complet soutient le projet), le texan Meat Loaf, alias « tas de viande », signe un hallucinant opéra aux allures hard un brin boursoufflées, manifeste de ce que l’on nommera désormais du côté des graisseux de tous poils « le rock wagnérien ». Bravo Richard !

La vie d’un géant

Avant de devenir l’intime de Louis II de Bavière, puis un maître à penser pour bon nombre de musiciens, Richard Wagner fréquenta les milieux anarchistes. Mais l’histoire retiendra plutôt son violent antisémitisme, qui l’éloignera plus tard de son ami Nietzsche et en fera un artiste fétiche des Nazis. Wagner, le gendre de Listz, artiste génial, artiste maudit…

Ma vie

Depuis Rousseau et ses confessions, on connaît les limites de l’autobiographie. Celle de Wagner n’échappe pas aux lois du genre et trahit souvent le souci du maître de laisser un portrait officiel face à la postérité, et surtout de ne pas froisser son mécène, Louis II de Bavière. Entre confidences et mensonges plus ou moins pieux, un formidable témoignage…

Le Cas Wagner / Nietzsche contre Wagner

"C’est l’effet d’un venin, d’un poison, d’une ingestion mortelle" … Après le temps de l’amitié vint pour Friedrich Nietzsche le temps de la haine. En 1888, l’auteur d’"Ainsi Parlait Zarathoustra" et d’"Ecce Homo" s’insurge contre tout ce que le wagnérisme incarne: l'idéologie allemande et son exaltation des vertus morales, du nationalisme, de l'antisémitisme, son mépris de l'intelligence.

Essai sur Wagner

Durant les années cinquante, Theodor W. Adorno, membre fondateur de l’École de Francfort et élève d’Alban Berg, entreprend une révision radicale du «cas» Wagner, en utilisant les disciplines les plus variées : la théorie et l'analyse musicales, l'esthétique générale, la philosophie, la sociologie et la psychologie. Une passionnante « lecture » du compositeur allemand.

Liszt : Intégrale des poèmes symphoniques

Compositeur inspiré, pianiste virtuose, mais aussi professeur réputé, Franz Liszt joua un rôle décisif (d’ami et de protecteur) pour Richard Wagner, dès 1840, bien avant que ce dernier devienne son gendre en épousant Cosima. De père spirituel à beau-père, il n’y avait qu’un pas…

Mythologies germaniques

C’est sans doute l’apogée de l’œuvre. "L’anneau du Nibelung". "Le Ring". Quatre chefs d’œuvres, quatre volets ("L’or du Rhin", "La Walkyrie", "Siegfried", "Le Crépuscule des dieux") développant la vision romantique de mythologies germaniques tout en contrastes et en clair-obscur. Une œuvre échevelée, porte ouverte à tous les fantasmes de l’Heroic Fantasy.

Ludwig ou le Crépuscule des dieux

Un des chefs d’œuvres de Visconti. L’évocation du très décadent Louis II (incarné par un Helmut Berger halluciné), dernier roi de Bavière, donne à Visconti l’occasion d‘une somptueuse fresque baroque, et à une formidable illustration de l’œuvre musicale de Richard Wagner, dont le monarque fou était le plus fidèle mécène. Flamboyant.

Le Seigneur des anneaux

Les opéras fleuves de Wagner se basent – à partir de scénarios complexes - sur des mythes germaniques. J.R.R Tolkien s’en inspira et reprendra tout particulièrement la notion de quête spirituelle développée dans "Tannhaüser" ou "L'Anneau du Nibelung" pour écrire son chef d’œuvre, "Le Seigneur des Anneaux".

Georg Baselitz

Wagner connaît depuis quelques temps un regain d'intérêt parmi certains artistes contemporains, notamment chez les peintres allemands, tels que Georg Baselitz. Certaines toiles de cet artiste contemporain qui fit scandale durant les années 60 s‘inspirent en effet directement de la mythologie wagnérienne, elle-même profondément ancrée dans la culture germanique.

Un sens total de la démesure

Opéras fleuve conçus comme des spectacles complets, mises en scène et orchestrations grandioses, thèmes mythologiques héroïques, compositions sublimes, novatrices, révolutionnaires même, et vie tumultueuse : tout fait de Wagner le maître de la démesure.

Complete Operas

L’Annapurna du mélomane. L’Everest de l’audiophile. L’intégrale des opéras de Wagner, soit 43 CD réunissant les meilleures interprétations du label Deutsche Grammophon, complétées par deux opéras du catalogue Decca, deux de la BBC et une d'EMI (Rienzi). Un monument à gravir à mains nues, les oreilles affutées, après un indispensable échauffement.

The Star Wars Trilogie

Après "Parsifal", "L’Attaque des clones" : avec "Star Wars", John Williams signe une formidable fresque musicale qui va marquer l’histoire du cinéma, en s’inspirant ouvertement de grands thèmes classiques et en empruntant à Richard Wagner bon nombre de ses techniques et… Toute sa démesure ! Que la force soit avec le space opéra !

Apocalypse Now

Hum, rien ne vaut une bonne musique de Wagner, quand le petit matin a une odeur de napalm et qu’un bataillon d’hélicoptères arrive de la mer pour pulvériser la campagne vietnamienne… Coppola recycle La Chevauchée des Walkyries en hymne guerrier. L’effet est canon : « ils en claquent des dents, les bridés, et mes petits gars adorent ça ! » (sic).

Bat Out of Hell

Cornaqué par un Jim Steinman inspiré, produit par Todd Rundgren (dont le groupe Utopia au grand complet soutient le projet), le texan Meat Loaf, alias « tas de viande », signe un hallucinant opéra aux allures hard un brin boursoufflées, manifeste de ce que l’on nommera désormais du côté des graisseux de tous poils « le rock wagnérien ». Bravo Richard !

Une nuit à l’opéra

Avec Verdi, Richard Wagner reste le plus grand compositeur d’opéras du dix-neuvième siècle. Un monstre sacré qui poussa le genre dans ses derniers retranchements, vers un « art total » mêlant poésie, musique, théâtre, danse, arts plastiques. Un géant laissant une œuvre colossale face à la postérité.

Complete Operas

L’Annapurna du mélomane. L’Everest de l’audiophile. L’intégrale des opéras de Wagner, soit 43 CD réunissant les meilleures interprétations du label Deutsche Grammophon, complétées par deux opéras du catalogue Decca, deux de la BBC et une d'EMI (Rienzi). Un monument à gravir à mains nues, les oreilles affutées, après un indispensable échauffement.

Un curieux à l'opéra : Abécédaire impertinent de l'art lyrique

Cet abécédaire franchement attractif (et pour autant érudit et savant) offre une agréable ballade dans l'univers de opéra, de ses mœurs, de son architecture, ses coulisses, son répertoire, et distille mille et une anecdotes, de l’invention de la baignoire au rôle du souffleur, en passant par la place des pauvres. Un petit livre précieux.

Critique d'art, suivi de "Critique musicale"

« "Ensuite le caractère qui m'a principalement frappé, ç'a été la grandeur. Cela représente le grand, et cela pousse au grand. J'ai retrouvé partout dans vos ouvrages la solennité des grands bruits, des grands aspects de la Nature, et la solennité des grandes passions de l'homme. On se sent tout de suite enlevé et subjugué." » Extrait d’une lettre de Baudelaire à Wagner.

logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60