Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Beauté Congo

5 thèmes | 13 oeuvres
« L’art joue un rôle majeur dans la résilience » dit Boris Cyrulnik. C’est ce que montre la splendide exposition Beauté Congo 1926 – 2015 Congo Kitoko, à la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain jusqu’au 11 novembre, un panorama exceptionnel de cent ans de création dans un pays qui, pourtant, n'a pas été épargné par la violence et les guerres.

Au cœur de l’Afrique

Le Congo, c’est le cœur géographique de l’Afrique, le deuxième plus grand pays du continent, un pays d’abord propriété d’un seul homme, Léopold II, roi des Belges, qui en fit don (!) à son pays par testament. Symbole d’une Afrique Noire aux ressources fabuleuses, la République Démocratique du Congo reste aujourd’hui l'un des pays les plus pauvres du monde, ravagé par les guerres civiles, où l’espérance de vie est encore inférieure à 49 ans.

Au Cœur des ténèbres

On connaît la version hallucinée que Francis Ford Coppola a donnée du roman de Conrad dans son film "Apocalypse Now". Coppola a transposé l’intrigue au Vietnam, là où Conrad, capitaine au long cours de la marine marchande britannique, avait planté l’histoire de cet officier qui remonte le fleuve Congo au cœur de l’Afrique noire à la recherche du mystérieux Kurtz dont on est sans nouvelles... Une plongée dans les sensations que provoque l’éloignement de la civilisation au fur et à mesure que l’on pénètre dans une nature de plus en plus sauvage et dangereuse...

When We Were Kings

Tout est improbable dans cette histoire digne des plus grands récits mythologiques. Premièrement, personne n’accorde la moindre chance à l’ancien champion du monde Muhamed Ali face à la machine de destruction qu’est George Foreman. Et puis, ce combat est organisé au Zaïre (ancien Congo) par un promoteur encore inconnu, Don King, au cœur d’un pays dirigé par l'un des pires tyrans du moment. Comme si cela ne suffisait pas, pour faire de ce combat un show mondial, Don King organise un festival avec les stars de la soul music, James Brown en tête. Pour couronner le tout, la dramaturgie pugilistique du combat dépasse toutes les attentes. Le film de Leon Gast (Oscar du meilleur documentaire en 1997) montre tout cela et plus encore.

Mathématiques congolaises

A Kinshasa, Célio accepte le poste que lui propose un personnage sulfureux proche de la présidence de la république. L’espoir de lendemains moins difficiles aide Célio à endormir ses scrupules à rejoindre une officine spécialisée dans les coups tordus. Pour ne pas perdre complètement le fil de sa vie, Célio s’accroche à un vieux manuel de mathématiques ayant appartenu à son père dans lequel il puise des théorèmes et des définitions qu’il applique au cours des événements. Célio n’en n'oubliera pas pour autant la disparition suspecte d’un de ses vieux copains… Un roman qui montre que la vitalité artistique congolaise passe aussi par la littérature.

Résilience artistique

On a vu des œuvres d’art se construire dans les pires situations que l’on puisse imaginer, parce que c’est souvent le dernier moyen qu'il reste pour dire que l’on est encore vivant. Alors que l'on soit artiste ou pas, on raconte ce qu'on voit, ce qu'on ressent, avec des mots, des pinceaux ou toute autre forme d'expression.

Beauté Congo 1926 – 2015

Le catalogue de l'exposition "Beauté Congo 1926-2015 Congo Kitoko" met à l'honneur l'extraordinaire vitalité culturelle de la République démocratique du Congo et retrace près d'un siècle de production artistique. Si la peinture est au cœur de cet ouvrage, la sculpture, la photographie, la musique et la bande dessinée y ont aussi leur place, offrant une opportunité unique de découvrir la diversité et la vivacité de la scène artistique du pays et de sa capitale Kinshasa.

Mathématiques congolaises

A Kinshasa, Célio accepte le poste que lui propose un personnage sulfureux proche de la présidence de la république. L’espoir de lendemains moins difficiles aide Célio à endormir ses scrupules à rejoindre une officine spécialisée dans les coups tordus. Pour ne pas perdre complètement le fil de sa vie, Célio s’accroche à un vieux manuel de mathématiques ayant appartenu à son père dans lequel il puise des théorèmes et des définitions qu’il applique au cours des événements. Célio n’en n'oubliera pas pour autant la disparition suspecte d’un de ses vieux copains… Un roman qui montre que la vitalité artistique congolaise passe aussi par la littérature.

Terre de fantasmes

Le Congo est si vaste, la nature dans laquelle il faut littéralement s’enfoncer pour pénétrer au cœur du pays est si extraordinaire, qu’il ne pouvait pas laisser les artistes insensibles. De Hergé à Peter Gabriel en passant par Joseph Conrad, André Gide ou l’homme de presse, Jean-François Bizot, tous ont été envoûtés par le Congo.

Vaudou & compagnies : Histoires noires de Abidjan à Zombies

Fils d’une famille de la grande bourgeoisie lyonnaise, Jean-François Bizot a contrarié très tôt un avenir tout tracé pour se lancer dans le journalisme et tout particulièrement l’exploration des marges, de l’underground. Pour le faire avec ambition, il s’est doté d’un magazine : "Actuel" et d’une radio : "Nova". Grand voyageur, curieux de tout, infatigable raconteur d’histoires, il a compilé dans "Vaudou & compagnies", ses reportages à la première personne, de l’Afrique aux Antilles, publiés à l’époque dans "Actuel". A lire en écoutant Papa Wemba ou Fela.

Au Cœur des ténèbres

On connaît la version hallucinée que Francis Ford Coppola a donnée du roman de Conrad dans son film "Apocalypse Now". Coppola a transposé l’intrigue au Vietnam, là où Conrad, capitaine au long cours de la marine marchande britannique, avait planté l’histoire de cet officier qui remonte le fleuve Congo au cœur de l’Afrique noire à la recherche du mystérieux Kurtz dont on est sans nouvelles... Une plongée dans les sensations que provoque l’éloignement de la civilisation au fur et à mesure que l’on pénètre dans une nature de plus en plus sauvage et dangereuse...

Une histoire violente

L’histoire du Congo est marquée par la violence. Celle que connurent ces pays sous la domination des puissances étrangères puis, souvent, la violence déclenchée par les groupes qui se disputaient le pouvoir post-colonial, aidés en sous main par des services plus ou moins secrets. La disparition de Patrice Lumumba, les années Zaïre de Mobutu ou les deux guerres civiles qui ont ensanglanté le pays depuis en sont les symboles.

Congo, une histoire

Écrivain et journaliste belge, David Van Reybrouck a écrit l’histoire du Congo, l’ancienne colonie de son pays, en interrogeant des centaines de personnes et consulté des milliers de documents pour écrire un essai vivant comme un article de grand reporter et aussi captivant qu’un roman. Si Van Reybrouck brosse toute l’histoire du Congo au XXe siècle, il consacre la plus grande partie de son ouvrage aux années post- coloniales, notamment au règne de Mobutu.

  Livre doc
Congo
Auteur: Van Reybrouck, David Grégoire (1971-....)
Edition: Actes Sud
Collection: Lettres néerlandaises

Une Saison au Congo

« "Dans cette pièce, Aimé Césaire relate la courte vie politique de Patrice Lumumba, élu Premier ministre du Congo après le départ des Belges, puis arrêté et assassiné au Katanga, laissant place à un successeur qu’il avait lui même amené à la politique, le général Mobutu. Il s’attache à faire revivre les humiliations et les blessures d’un peuple asservi, puis les espoirs immenses nés de la libération, l’échec et la mort annoncée du processus de démocratisation... Et cela, c’est bien davantage qu’une saison, c’est un siècle de tragédie africaine" ». Trina Mounier

Africains, levons-nous !

Patrice Lumumba est l'une des grandes figures africaines des luttes pour la décolonisation, devenu martyr après son assassinat commandité par Mobutu. Au milieu des années 50, Patrice Lumumba découvre, en travaillant pour la société minière belge, comment les multinationales exploitent les immenses ressources du Congo sans qu’aucun cadre congolais ne participe à la gestion de ces richesses. Modéré au départ de sa courte carrière politique, il deviendra le Premier ministre du premier Président de la république élu, mais son discours se radicalise et Mobutu, épaulé par l’ancien pays colonisateur et la C.I.A., le fera éliminer comme on sait.

Vie nocturne

C’est souvent la nuit que se libère l’énergie dont la jeunesse est porteuse. La musique et l’élégance sont les moteurs des nuits de Kinshasa ou Brazzaville. Dans les années 80, cette énergie vibrera aussi au-delà des frontières et le phénomène de la S.A.P.E. (Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes), venu de Brazzaville et dont Papa Wemba est l'un des ambassadeurs, explosera au Petit Rex à Paris soutenu par la magazine "Actuel" et "Radio Nova", fers de lance du concept de "sono mondiale".

Kinshasa Night and Day 1951 – 1975

Vers le milieu des années 90, le public français a découvert la photo africaine qui s’était développée dans les années qui ont suivi la décolonisation et c’est déjà à la Fondation Cartier qu’André Magnin avait organisé, en 1995, l’exposition consacrée au photographe malien Malick Sidibé. Comme celles de son confère malien, les photos de Jean Depara prises à Kinshasa sur une période de vingt-cinq ans, en studio ou dans la rue, saisissent l’énergie d’une société congolaise en pleine transformation, dont la jeunesse était le symbole.

1972 / 1973 / 1974

La musique congolaise a évolué au rythme de la modernisation du pays et grâce à l’extraordinaire vitalité qui se dégageait de l’émulation entre des musiciens qui passaient facilement d’une formation à l’autre. D’abord très marqués par la rumba cubaine, les orchestres vont intégrer des instruments électriques et des cuivres et produire la rumba congolaise. Le "Tout Puissant Orchestre Kinois de Jazz" a non seulement été le groupe le plus populaire du Congo pendant près de trente ans, mais il a fait aussi office de « conservatoire » dans lequel un nombre impressionnant de musiciens firent leur apprentissage, un peu à la manière des "Famous Flames" de James Brown.

Mwana Molokaï

Si Papa Wemba est l'une des figures majeures de la rumba congolaise, il lui a surtout apporté un rayonnement international. C’est dans les années 80 que le magazine "Actuel" et "Radio Nova" lancent le concept de "sono mondiale", concept qui va faire la part belle aux musiques venues de tous les coins de la planète. A la même époque, l’ancien chanteur de Genesis, Peter Gabriel, fondera le studio et label "Real World" sur lequel il accueillera des artistes de tous les pays... dont Papa Wemba.

  CD
1977-1997
Auteur: Papa Wemba (1949-....)
Edition: Night and Day
logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60