Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Art et pouvoir

4 thèmes | 13 oeuvres
L’art et les artistes constituent un élément important de la panoplie de l’Homme de pouvoir. De fait, souverains mécènes, banquiers philanthropes ou papes mégalomanes, les élites d’argent et de la politique ont toujours soutenu la création artistique. Aujourd’hui, les présidents ont remplacé les rois et les patrons du CAC 40 les banquiers, mais l’art, à travers les grands projets architecturaux, les fondations privées ou les nouveaux établissements publics, est toujours, en France tout particulièrement, un élément important qui permet de « "griffer l’histoire" » (François Mitterrand). De Louis XIV à Jacques Chirac, du Louvre à la Grande Arche, suivez le guide !

L’art dans les palais

Le palais du Louvre a longtemps accueilli des artistes avant de devenir un musée national ouvert à la Révolution. Avant de devenir des musées, certains palais accueillaient déjà des œuvres d’art somptueuses, ainsi le plafond de la Chapelle Sixtine, ou le palais de Versailles transformé en chef-d’œuvre par les artistes travaillant pour Louis XIV.

Louvre un jour, Louvre toujours

Suivre les phases de construction et de démolition du Louvre qui s’étalent sur plus de neuf siècles est un jeu d’enfant notamment grâce à la modélisation en 3D utilisée par les réalisateurs. Dans la première partie de ce documentaire, on voit le donjon disparaître, la cour carrée apparaître, puis les Tuileries, la galerie du bord de l’eau... Dans la deuxième partie, le président actuel du Louvre, Jean-Luc Martinez, nous dit avec beaucoup de simplicité, son attachement à la "Vénus de Milo" qu’il connaît intimement ; l’architecte Michel Macary nous raconte le jour où Ieoh Ming Pei a sorti une pyramide en verre de sa poche et l’a posée au milieu de la maquette. La suite appartient à l’Histoire...

Le Louvre insolent

Regarder l’esprit libre, léger, insolent, des peintures du Louvre en les rebaptisant avec des noms de nanars, comme au cinéma, est l’idée du Louvre insolent, écrit par une professeure d’anglais et des arts et un peintre. "Vol avec turbulences", "Congelez-les !" "La main au panier", "Simple comme un coup de fil"... Ça change de l’ordinaire des noms de tableaux, qui peuvent, grâce à un léger décalage, faire basculer le regardeur dans des voyages extraordinaires. Ce livre prône la liberté avec des nanars de la peinture. Rien n’empêche d’en faire autant avec les chefs-d’œuvre, afin que notre imaginaire, le Louvre l’ouvre...

Belphégor ou le Fantôme du Louvre

En 2016, le Louvre attire presque 10 millions de visiteurs par an, autant que de téléspectateurs fascinés, en 1965, par "Belphégor ou le Fantôme du Louvre," un feuilleton en 4 épisodes, réalisé par Claude Barma et diffusé sur la 1ère chaîne de l’ORTF (en noir et blanc). "Belphégor", personnage interprété par Juliette Gréco, est le nom d’un démon du livre des Nombres de la Bible. "Belphégor ou le Fantôme du Louvre" fut l’occasion d’aventures frissonnantes dans le musée bien avant "Da Vinci Code"...

Versailles, le chantier de Louis XIV

C’est au château de Versailles au XVIIe siècle que se voyait le mieux la fusion permanente entre l’art et le pouvoir à l’occasion du plus grand chantier d’Europe : 53 années de travaux, 36 000 hommes mobilisés, pour un montant de 100 millions de livres. Frédéric Tiberghien, maître des requêtes au Conseil d'Etat, a eu accès à des archives inédites pour expliquer l'origine du projet, la vie quotidienne sur le chantier, les intrigues de pouvoir et les arrangements financiers qui ont jalonné la construction du château. La différence entre le Roi Soleil et le soleil, c’est que le premier n’aurait pas supporté une éclipse...

Le fait du Prince

Beaucoup de rois, empereurs, sultans, papes, présidents de la République… se sont rêvés en bâtisseurs. Mais Rudy Ricciotti montre dans son livre la réalité de l’architecte lauréat d’un concours qui, une fois passée la joie de l’annonce de sa victoire, doit ensuite affronter les contraintes et la réalité des jeux de pouvoir incessants. Tous n’en ont pas la force et certains finissent par jeter l’éponge, épuisés de ne l’avoir pas supporté.

Louvre un jour, Louvre toujours

Suivre les phases de construction et de démolition du Louvre qui s’étalent sur plus de neuf siècles est un jeu d’enfant notamment grâce à la modélisation en 3D utilisée par les réalisateurs. Dans la première partie de ce documentaire, on voit le donjon disparaître, la cour carrée apparaître, puis les Tuileries, la galerie du bord de l’eau... Dans la deuxième partie, le président actuel du Louvre, Jean-Luc Martinez, nous dit avec beaucoup de simplicité, son attachement à la "Vénus de Milo" qu’il connaît intimement ; l’architecte Michel Macary nous raconte le jour où Ieoh Ming Pei a sorti une pyramide en verre de sa poche et l’a posée au milieu de la maquette. La suite appartient à l’Histoire...

L’architecture est un sport de combat

Le département des Arts de l’Islam au Louvre a été inauguré en 2012 ; c’était le projet auquel le président Philippe Loyrette tenait depuis le début de son mandat. Son toit en forme de tapis volant géant échappé d’un conte des Mille et Une Nuits, a été dessiné par les architectes Rudy Ricciotti et Mario Bellini. Ricciotti a aussi réalisé le MUCEM à Marseille. Dans "L’architecture est un sport de combat", il dit tout le mal qu’il pense de la réglementation française en matière d’architecture, du « "salafisme architectural" » ambiant. Sa langue très riche où sa faconde enrobe sa colère, assure un grand succès à ses conférences...

Le Ciel de la Chapelle Sixtine

Le pape Jules II commande à Michel-Ange la décoration du plafond de la Chapelle Sixtine. Aurelio, jeune et beau paysan, rêve de travailler avec Michel-Ange comme sculpteur. Il va inspirer et aider Michel-Ange en haut des 18 mètres de l’échafaudage. Dans un livre plein de suspense, Léon Morell raconte la réalisation de ce chef-d’œuvre dans son contexte politique de lutte pour le pouvoir à Rome. La différence entre le Louvre et le Vatican : le premier est un musée dont le président est Jean-Luc Martinez, le second est un état dirigé par le pape.

Le prix de l’art

Si une certaine contrainte peut stimuler le créateur, un certain degré de liberté doit être respecté par le puissant donneur d’ordre, même s’il paie grassement. Autrement, l’or peut clouer les ardeurs des créateurs retenus, contraints qu’ils se trouvent à devoir se plier aux exigences de leur commanditaire ou à devoir lutter contre les opposants au projet.

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

Dans ce court roman, Mathias Enard ("Boussole", prix Goncourt 2015) imagine Michel-Ange, en 1506, bravant « "la puissance et la colère de Jules II, pape guerrier et mauvais payeur" » dont il abandonne la construction du tombeau, pour se rendre à Constantinople sur l’invitation du sultan Bajazet, afin d’y construire un pont qui enjamberait le Bosphore. Michel-Ange, le génie de la Renaissance, brave donc les foudres d’un pape pour satisfaire les volontés d’un sultan, laisse la renaissance en suspens un temps pour plonger dans la magnificence de l’art ottoman « "précis et ciselé comme une pièce d’orfèvrerie" ».

Le Cavalier du Louvre : Vivant Denon, 1747-1825

« "L’État c’est vous, le goût c’est moi" » a dit Vivant Denon à Napoléon. Le premier a « créé » Le Louvre et une aile porte son nom ; le second l’a rempli d’œuvres d’art. Vivant Denon a participé à la campagne d’Egypte où ses talents de graveur, de dessinateur, ont fait la différence. Il a observé les différentes cours d’Europe, en Russie, à Naples, où il cultivait la discrétion. Philippe Sollers fait le portrait de cet homme des Lumières qui avouait : « "Je n'ai jamais rien étudié parce que cela m'a toujours ennuyé ; mais j'ai beaucoup observé, parce que cela m'amusait." » Un exemple à suivre !

Le Cavalier du Louvre
Auteur: Sollers, Philippe (1936-....)
Edition: Plon

Le Ciel de la Chapelle Sixtine

Le pape Jules II commande à Michel-Ange la décoration du plafond de la Chapelle Sixtine. Aurelio, jeune et beau paysan, rêve de travailler avec Michel-Ange comme sculpteur. Il va inspirer et aider Michel-Ange en haut des 18 mètres de l’échafaudage. Dans un livre plein de suspense, Léon Morell raconte la réalisation de ce chef-d’œuvre dans son contexte politique de lutte pour le pouvoir à Rome. La différence entre le Louvre et le Vatican : le premier est un musée dont le président est Jean-Luc Martinez, le second est un état dirigé par le pape.

Musées, ponts, arches, pyramides etc.

La Cinquième République aura été marquée par la volonté de ses présidents de « "griffer l’histoire" », comme le disait Mitterrand. La pyramide de verre du Louvre et la Grande Arche de la Défense pour François Mitterrand, le musée du quai Branly pour Jacques Chirac, le Centre Pompidou pour... Georges Pompidou, le musée d’Orsay pour Giscard d’Estaing. Signe des temps, les politiques d’austérité laissent maintenant peu de place aux grands projets culturels.

La Grande Arche

A la surprise générale, Johan Otto von Spreckelsen, alors architecte danois totalement inconnu, remporte le grand concours international pour la construction de la future Grande Arche de la Défense. Le jour de l’annonce du résultat, il est à la pêche et personne ne sait où le joindre. Avec "La Grande Arche", Laurence Cossé raconte une histoire de jeux de pouvoir avec, au milieu, la tristesse de Spreckelsen qui, désabusé, fatigué, usé par tous les rebondissements et jeux de pouvoir, préfèrera démissionner plutôt que voir son grand œuvre à ses yeux massacré. « "Une vie dans l’ombre. Puis trois années de vie publique. Un chemin de croix et la mort. Il y a quelque chose de christique dans cette histoir"e ».

  Livre Fiction
La Grande arche
Auteur: Cossé, Laurence (1950-....)
Edition: Gallimard
Collection: Blanche

Tout le Quai Branly : L'architecture / Les civilisations / Les chefs-d'œuvre

Plutôt connu pour son amour de la bière, des pommes et des chants militaires, Jacques Chirac est aussi un amoureux de la culture japonaise et des arts premiers en général. C’est lui qui, alors maire de Paris, est à l’origine du musée du quai Branly (qui porte aujourd’hui son nom). Plutôt discret derrière son mur transparent et ses jardins - dessinés par Jean Nouvel - le musée était destiné à regrouper les collections d’art premier du Musée national des Arts d'Afrique et d'Océanie de la Porte Dorée et celles du musée de l’Homme. C’est aujourd’hui l’un des musées les plus visités de la capitale.

Le Centre Pompidou : Les années Beaubourg

« "Je voudrais passionnément que Paris possède un centre culturel [...] qui soit à la fois un musée et un centre de création où les arts plastiques voisineraient avec la musique, le cinéma, les livres, la recherche audiovisuelle..." » écrit Georges Pompidou en 1972. Le jury présidé par l’ingénieur Jean Prouvé choisit le projet des architectes Renzo Piano et Richard Roger. Qualifié de « "raffinerie" » en plein Vieux Paris, Paris s’enflamme au contact de ses couleurs, mais l’une de ses grandes prouesses techniques furent ses gerberettes – rotules de 8 mètres de long et de 10 tonnes chacune - comme l’explique Germain Viatte, conservateur aux côtés de Pontus Hulten, le premier directeur du Centre Pompidou de 1977 à 1981.

logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60