Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

A poils et à plumes

4 thèmes | 12 oeuvres
Après s’être intéressé aux insectes ("Microcosmos"), aux oiseaux ("Le Peuple migrateur"), puis aux peuples des océans ("Océans"), Jacques Perrin et Jacques Cluzaud nous emmènent cette fois au cœur des forêts d’Europe pour un voyage au plus près de leurs habitants, gros et petits. Comme dans les films précédents, les réalisateurs font confiance aux images et s’abstiennent de tous commentaires superfétatoires ou didactiques. En ces temps de réchauffement climatique, de déforestation et autres montagnes de déchets dont on ne sait plus que faire, les regards de tous ces animaux dans leur environnement valent tous les discours.

Anthropomorphisme

Depuis qu’il s’est dressé sur ses deux pattes arrière, l’Homme a toujours voulu copier les animaux. Il a cherché à voler comme les oiseaux, à nager comme un poisson et à courir comme une gazelle. Pour ne pas être en reste, il a même imaginé que les animaux voulaient à leur tour nous ressembler, voire qu’une bande de cafards pouvait changer le cours de nos vies… Animal un jour, animal toujours.

La Ferme des animaux

George Orwell a participé à la guerre d’Espagne de 1936 et a gardé un souvenir amère du soutien pour le moins ambigu de l’URSS de Staline aux républicains. Dans "La ferme des animaux", des animaux exploités se révoltent, chassent les humains et instaurent une démocratie... qui ne durera qu’un temps. Chaque animal incarne un stéréotype humain ; l’idéaliste, le naïf, le leader charismatique qui se transforme en tyran etc. A travers cette représentation fantasmée d’une révolte animalière, c’est à l’histoire de la révolution russe de 1917 et ses dérives totalitaires à laquelle s’attaque George Orwell. Comme par hasard, le despote est un cochon...

L’Âge de Glace

Il y a 20 000 ans, en pleine période glacière, un mammouth, un tigre à dents de sabre et un paresseux découvrent un bébé humain. Comme il se doit, nos trois compères décident de retrouver la tribu des parents du petit d’homme. L’aventure peut commencer, ainsi que celle de Scrat, l’écureuil qui n’en finit jamais de courir après son gland. "Caramba", encore raté !

Les Cafards n’ont pas de Roi

Nombres est le chef d’une famille qui comprend Rosa Luxembourg, Bismark, Colombo, Reud (il manque une lettre à son nom…). Cette brochette improbable est une famille de cafards qui vit et se développe dans la bibliothèque d’Ira, un avocat Juif new yorkais célibataire, peu porté sur le rangement et la propreté, ce qui permet à Nombres et son clan de prospérer sereinement. Mais un beau jour, catastrophe, Ira change de maitresse et la nouvelle est plutôt portée sur le ménage ! Hilarant. "Les Cafards n’ont pas de Roi", peut-être vu comme la première étude de mœurs menée à hauteur de lino.

  Livre Fiction
Les Cafards n'ont pas de roi
Auteur: Weiss, Daniel Evan (1953-....)
Edition: Gallimard
Collection: Noire

Histoire (presque) sans fin

Jusqu’à présent, alors que le développement de la biologie cellulaire, des automates et du numérique pourrait laisser penser que la nature ne sera bientôt plus qu’un concept, on observe que la vie, sous toutes ses formes, ne baisse jamais les bras. Elle lutte, s’adapte, se transforme et finit par reprendre ses droits. Mais Morrissey ne remercie pas pour autant Mosanto, ni les industriels de la bidoche.

Les Saisons

"Les Saisons", c’est vingt mille ans de l’histoire de l’évolution vue par les animaux de la forêt qui s’est développée à partir de la fin de la dernière période glacière. L’homme n’est pas absent de cette aventure puisque, devenu agriculteur, il commence par empiéter sur le territoire des hôtes de ces bois pour s’y installer. Les loups, cerfs, ours, oiseaux en tout genre etc. sont alors obligés de reculer et de s’adapter. En Europe, depuis quelques années, la forêt progresse et la faune sauvage reprend quelque peu ses droits. Pourvu que ça dure ! Lien vidéo

Les saisons
CVS
Les saisons
Auteur: Perrin, Jacques (1941-....)
Edition: Video News - Centre Video Distribution (prod.)

Homo Disparitus

Que se passerait-il sur terre si l’homme disparaissait de sa surface ? C’est ce qu’imagine Alan Weisman en interrogeant des climatologues, botanistes, ingénieurs en Génie Civil, géographes... Par exemple, à l’échelle mondiale, un an après la disparition de l’homme, c’est un milliard d’oiseaux qui survivent dès que les lumières rouges des relais de radiocommunication s’éteignent et que les câbles à haute tension refroidissent. Mais, dans le même laps de temps, les poux disparaissent et deux ans plus tard, sans abri chauffé... plus de cafards !

Meat is Murder

Pour les Anglais et la génération des premiers lecteurs des "Inrockuptibles", The Smiths est certainement le groupe le plus important depuis les Beatles ou le Velvet Underground. Morrissey, son chanteur charismatique, végétarien convaincu, va radicaliser ses positions allant jusqu’à interdire la consommation de viande, hamburger compris, aux concerts du groupe. Lancé dans une carrière solo depuis 1987, il ne manque pas une occasion de soutenir la cause des végétariens, notamment en projetant des images d’animaux dans les abattoirs sur le morceau "Meat is murder". Explicite.

Inspiration

L’observation de la nature et de ses habitants a toujours inspiré les artistes et les poètes. Monet a peint des fleurs et des nénuphars, Rembrandt Bugatti a saisi le mouvement des animaux qu’il a coulés dans le bronze, et nombre de musiciens ont utilisé la flûte traversière pour symboliser le gazouillis des oiseaux. Quant à la littérature, elle a littéralement transformé nos bibliothèques en réserve naturelle.

Water

Pianiste prodige (Mozart, Brahms, Beethoven…), Hélène Grimaud nourrit une véritable passion pour les loups. Elle est à l’origine de la création du Wolf Conservation Center (Centre de Conservation des Loups) basé dans l’état de New York. Cette passion n’a d’égal que celle qu’elle porte à la nature. Ainsi est né "Water" composé de neuf pièces ayant l’eau pour thème (Berio, Debussy, Fauré, Ravel, Janacek, Takemitsu, Albeniz, Liszt), et sept "Transitions" composées par Nitin Sawhney.

Histoires comme ça

Dans cette série d’histoires courtes, Rudyard Kipling ("Le Livre de la Jungle"), se penche sur les mystères de la nature en apportant des réponses à des questions fondamentales : comment le rhinocéros obtint sa peau toute plissée, comment le dromadaire se retrouva avec une bosse sur le dos, ou encore, comment l’éléphant se retrouva avec une trompe. Des versions audio furent enregistrées dans les années quatre vingt par Jack Nicholson, Cher, Robin Williams sur des musiques de Ry Cooder, Bobby McFerrin...

Le Carnaval des Animaux

C’est une œuvre légère dans l’œuvre d’un compositeur réputé si sérieux. Les noms des mouvements parlent d’eux mêmes : Marche royale du Lion, l’Éléphant, Kangourous, Volières, le Cygne, Personnages à longues oreilles... Francis Blanche a écrit des textes humoristiques à lire au début de chaque partie. Beau, léger et drôle à la fois.

Sans parole

« "Il faut faire des films politiques sur la nature. Ne pas trop en dire, laisser parler les images. Le discours, c’est à chaque spectateur de le trouver" ». Jacques Perrin – Télérama. Des propos que ne renierait certainement pas le photographe Vincent Munier.

Les Saisons

"Les Saisons", c’est vingt mille ans de l’histoire de l’évolution vue par les animaux de la forêt qui s’est développée à partir de la fin de la dernière période glacière. L’homme n’est pas absent de cette aventure puisque, devenu agriculteur, il commence par empiéter sur le territoire des hôtes de ces bois pour s’y installer. Les loups, cerfs, ours, oiseaux en tout genre etc. sont alors obligés de reculer et de s’adapter. En Europe, depuis quelques années, la forêt progresse et la faune sauvage reprend quelque peu ses droits. Pourvu que ça dure ! Lien vidéo

Les saisons
CVS
Les saisons
Auteur: Perrin, Jacques (1941-....)
Edition: Video News - Centre Video Distribution (prod.)

Microcosmos

En France, nous fûmes plus de trois millions de spectateurs à se passionner pour les aventures de cette colonie d’insectes filmée à raz de terre, le nez dans l’herbe. Projeté sur un grand écran, les aventures du scarabée rhinocéros, des chenilles processionnaires ou les numéros de glissade des araignées d’eau, faisaient passer les galopades des animaux préhistoriques numérisés pour d’aimables plaisanteries. C’était le premier film sur les animaux produits par Jacques Perrin. Depuis, on fait attention où on marche.

Solitudes I et II

Vincent Munier photographie les animaux qui vivent loin des hommes. Ils se fond dans leur environnement et les regarde avec les yeux du poète. Pour y parvenir, Vincent Munier attend. De longues heures, comme les opérateurs des films de Jacques Perrin. Matthieu Ricard, le moine bouddhiste, philosophe, apporte lui sa sagesse et sa poésie à cet ouvrage. On est là bien loin des photos de chat sur facebook.

logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60